AAP 2017-2018 – Projet ValEuRT

ValEuRT – Densité des sites – DR BPandolfi

En raison de sa position géographique, à l’ouest du bassin de la Seine, le bassin versant de l’Eure a joué un rôle important dans l’organisation et la construction des territoires au niveau régional.
Des traces d’occupations humaines sont connues grâce à différents travaux d’études réalisés par les archéologues et historiens, mais il n’existe pas à ce jour de synthèse permettant d’étudier l’évolution du développement du peuplement sur une longue période : de la préhistoire à nos jours.

 

Le projet ValEuRT, Vallée de l’Eure : une rivière, des territoires, a pour objectif dans un premier temps de compléter les données géoarchéologiques et paléoenvironnementales existantes en s’appuyant notamment sur les nouvelles techniques de recueil de données (scanner 3D et différents capteurs montés sur drone – thermique, LiDAR (Light Detection And Ranging)) à disposition des archéologues.

Les prospections au sol initialement prévues ont été rendues difficiles en raison des aléas météorologiques en cours de projet. En revanche, le développement d’un système de gestion des données relié à un SIG (Système d’Information Géographique)  a pu être développé de manière à permettre la coordination et l’interaction entre les différents acteurs. A partir de l’analyse des premières données collectées (archéologiques et géomorphologiques), un géomaticien a pu cartographier et organiser les sites reconnus par type et période afin de poser les bases d’une réflexion sur l’interaction entre l’homme et son environnement.
A terme, la base de données en cours de finalisation pourra notamment permettre aux archéologues de cibler avec plus de précision de futures zones de prospections.

Porté par Fabienne DUGAST, archéologue, ingénieure de recherche CNRS au laboratoire ORIENT & MÉDITERRANÉE – UMR 8167 Textes Archéologie Histoire, le projet ValEuRT a fédéré le travail d’une équipe de chercheurs pluridisciplinaires : géomorphologues, hydrologues, archéologues, historiens de l’art, céramologues, historiens, géomaticien…
Conçu pour être une plateforme collaborative et participative, elle devrait intéresser à termes ethnologues, sociologues, climatologues et environnementalistes pour enrichir la connaissance et la compréhension des phénomènes de patrimonialisation sur le temps long et d’interaction entre patrimoine naturel et patrimoine culturel.

 

Le projet ValEuRT a reçu le soutien d’OPUS pour l’ Appel A Projets Exploratoires 2017/2018.

Guainville - DR Archeo27
Gadencourt - DR Archeo27
ValEuRT - Densité des sites - DR BPandolfi

EN SAVOIR PLUS