Corps matériels – corps virtuels -Conférences EVA – Musée du Quai Branly – Jacques Chirac, Paris -19 et 20 décembre 2018

Corps matériels – corps virtuels

Les technologies mutimédia dans les arts virtuels (EVA – Paris 2018)
Musée du Quai Branly – Jacques Chirac, Paris
19 – 20 décembre 2018

 

Electronic Visualisation and the Arts (EVA Conferences for short, aka Electronic Information, the Visual Arts and Beyond) et le musée du quai Branly – Jacques Chirac, en partenariat avec Sorbonne Université, proposent un colloque international, inter- et pluridisciplinaire, sur l’application des technologies multimédia dans le domaine des arts visuels, des musées, du patrimoine culturel, scientifique et archéologique.

Fondées par James Hemsley, Kirk Martinez et Anthony Hamber, en 1990 à Londres, les conférences EVA (Electronic information, the Visual Arts and beyond) se tiennent annuellement à Berlin (Allemagne), Florence (Italie), Jérusalem (Israël), Saint-Pétersbourg (Russie) et Canberra (Australie).

Le musée du quai Branly – Jacques Chirac, institution pionnière dans l’application et le développement des nouvelles technologies pour l’étude et la conservation des collections, accueille et co-organise, avec Sorbonne Université, pour la première fois en France, la conférence EVA PARIS 2018. Cette rencontre internationale s’intéresse aux différentes manières  la révolution digitale modifie notre perception du corps, de l’espace et du temps.

Comment les innovations numériques impactent-elles différentes disciplines scientifiques mobilisées par le musée: l’anthropologie médicale, l’archéologie, l’histoire de l’art et l’architecture ?
Comment influent-elles sur les professionnels et acteurs de l’art, les musées, la médiation culturelle dans la société ?

L’anthropologie médicale qui concerne des approches physiques, médico-légales et sociales, permet en effet de reconstituer dorénavant de façon très précise l’état de santé des populations du passé. Comment ces nouvelles technologies ont-elles minoré l’échantillonnage et considérablement développé la virtualisation des données stockées et des résultats scientifiques ? Pour certains cas particuliers les logiciels, de reconnaissance faciale et de biométrie, donnent un visage au passé. En parallèle, les techniques biomédicales peuvent aussi être consacrées à l’étude de la partie cachée ou invisible des objets du musée.

L’archéologie met en place des infrastructures technologiques innovantes, issues de l’ingénierie 3D pour explorer les sites, les objets… La modélisation 3D permet de reconstituer les sites détruits d’un patrimoine architectural mondial. La mémoire des lieux et des objets redevient vivante pour le grand public.

En histoire de l’art, les tableaux s’animent, les collections, les musées et le patrimoine deviennent virtuels. Des expositions immersives projettent le spectateur dans un temps, une histoire, un vécu. Ce voyage à travers le temps procure une expérience cognitive et sensorielle forte où des jeux collaboratifs s’inventent.

La conception digitale des formes révolutionne l’élaboration spatiale de l’architecture, qu’en est-il de la cohérence entre l’humain et son environnement, entre le réel et le virtuel ?
Comment ces innovations changent-elles la construction, la classification et l’ordonnancement de notre monde ? Ces nouveaux outils révolutionnent les modes de création et de consommation. Ce colloque s’adresse à un large public de chercheurs, d’industriels, de médiateurs et d’étudiants, afin de leur proposer de nouvelles perspectives.

Les enjeux du digital seront questionnés : l’intelligence artificielle, les objets connectés, le big data et les nouvelles plateformes de services.

En savoir plus

INFORMATIONS PRATIQUES

19 et 20 décembre 2018
de 9h30 à 18h30

Théâtre Claude Levi-Strauss, Musée du Quai Branly – Jacques Chirac, 37 Quai Branly, 75007 Paris.

Gratuit dans la limite des places disponibles

Programme