Séminaire OPUS – Approches technologiques de l’objet archéologique – 7 novembre 2017

Photo by Michael D Beckwith on Unsplash

Séminaire de recherche OPUS – Patrimoine et patrimonialisations

Approches technologiques de l’objet archéologique

Mardi 7 novembre 2017

Programme :

Pour une nouvelle archéologie de l’objet en métal : études de cas de l’époque celtique
Nathalie Ginoux (UMR 8167 – Orient Méditerranée – Antiquité classique et tardive, Paris-Sorbonne)
L’intervention a pour sujet l’usage des techniques d’imagerie pour observer, décrire, analyser et archiver numériquement des objets métalliques, souvent fortement déformés par la corrosion, fragmentés et, pour certains, voués à se détruire inexorablement. Il s’agit ici de proposer un retour critique sur la mise en œuvre parfois lourde (et donc coûteuse) de méthodes de prélèvements et de visualisation de plus en plus performants.

Lire les papyrus d’Herculanum sans les ouvrir grâce au synchrotron
Emmanuel Brun (Université Grenoble Alpes – EA7442 Rayonnement Synchrotron et Recherche Médicale)
Daniel Delattre (CNRS-IRHT-Institut de Recherche et d’Histoire des Textes, Paris)
Depuis 1754, l’ouverture de très nombreux rouleaux carbonisés a détruit irrémédiablement des portions considérables de textes philosophiques inconnus de la tradition. Le développement de la technologie du synchrotron devrait permettre, dans les prochaines décennies, de percer le secret des rouleaux non encore déroulés en les imageant sans les endommager. Tel est le but que s’est fixé notre équipe voici bientôt quatre ans.

Inventaires archéozoologiques et archéobotaniques de France(I2AF). Ecrire l’histoire des espèces
Cécile Callou (UMR 7209 CNRS-MNHN, Archéozoologie, Archéobotanique : sociétés pratiques et environnements)
La collecte des données bioarchéologiques dans une base de données pérenne et utilisable par tous, représente un enjeu considérable, tant pour les sciences humaines que pour les sciences de la nature et la biologie de la conservation. Il a fallu plusieurs expériences et différents programmes pluri-institutionnels pour voir enfin exister cet inventaire, officiellement hébergé au Muséum national d’Histoire naturelle.

Photo by Michael D Beckwith on Unsplash

Programme (pdf)

Inscription

Les réservations sont closes pour cet évènement.