IMAP – Interdisciplinarité et matériaux du Patrimoine

L’unité d’enseignement IMAP (Interdisciplinarité des matériaux) combine l’étude physico-chimique des matériaux avec des démarches propres à la recherche en histoire de l’art et en archéologie. Elle offre aux étudiants de master des UFR de chimie et d’histoire de l’art et d’archéologie de Sorbonne Université une approche pédagogique innovante et interdisciplinaire.

IMAP – Interdisciplinarité des matériaux


Aujourd’hui, la démarche interdisciplinaire est devenue indispensable à l’élargissement des champs de recherches en sciences humaines, notamment en archéologie et en histoire de l’art. Pour fonctionner, l’interdisciplinarité doit sinscrire dans les habitudes scientifiques et donc être intégrée dans le cadre des recherches universitaires.  Le décloisonnement progressif des disciplines, que regroupent d’une part les sciences exactes et d’autres part les sciences humaines et sociales, est l’un des défis pédagogiques structurant les enseignements de Sorbonne Université. L’unité d’enseignement IMAP (Interdisciplinarité et Matériaux du Patrimoine) répond à ce défi en combinant l’approche physico-chimique des matériaux avec des démarches propres à la recherche en histoire de l’art et en archéologie.


La création de cet enseignement répond au besoin constaté avec l’institut OPUS de compléter, au niveau du master, l’offre pédagogique déjà existante en licence autour de l’interdisciplinarité en réunissant les équipes pédagogiques des UFR de chimie et d’histoire de l’art et d’archéologie. L’idée était de réunir les étudiants des deux UFR pour les sensibiliser à des pratiques transversales de recherche et les amener à dépasser le clivage entre sciences humaines et sciences exactes.

La création de cet enseignement répond au besoin constaté avec l’institut OPUS de compléter, au niveau du master, l’offre pédagogique déjà existante en licence autour de l’interdisciplinarité en réunissant les équipes pédagogiques des UFR de chimie et d’histoire de l’art et d’archéologie. L’idée est de réunir les étudiants des deux UFR pour les sensibiliser à des pratiques transversales de recherche et les amener à dépasser le clivage entre sciences humaines et sciences exactes


Le séminaire IMAP porte sur les matériaux du patrimoine : les problématiques abordées sont fortement liées à celles des trois laboratoires d’enseignement et de recherche de Sorbonne Université : le LAMS (Laboratoire d’archéologie moléculaire et structurale), l’UMR Orient et Méditerranée et le Centre André Chastel.

Il s’adresse aux étudiants de Master intéressés par l’expérience de travaux en collaboration interdisciplinaire et par l’approfondissement de certains points techniques qui ne sont souvent que partiellement abordés en Licence. Au cours de ce séminaire, les étudiants renforcent leurs compétences et leurs connaissances dans leur champ de recherche spécifique  (chimie, archéologie ou histoire de l’art) et s’ouvrent aux approches des concepts propres aux disciplines de leurs (futurs) collègues. La compréhension du fonctionnement et des enjeux des analyses physico-chimiques appliquées aux œuvres et aux objets archéologiques permet de gagner en précision et en pertinence lors de l’interprétation des résultats des analyses scientifiques.

Un des enjeux principaux du séminaire est de montrer comment exploiter les informations enregistrées au sein des matériaux par les analyses physico-chimiques. Le geste créatif et les problématiques autour des savoir-faire sont également abordés.


L’apprentissage par le projet

La réflexion pédagogique du séminaire est organisée autour de deux axes principaux : l’organisation des enseignements dispensés et la réalisation de travaux en groupes mixtes.

L’enseignement théorique est construit autour d’un tronc commun, suivi par tous les étudiants et assuré par des enseignants issus des deux domaines, et de deux enseignements parallèles adaptés à la spécialisation des publics concernés.

Le second temps pédagogique réside dans un apprentissage par projet, mené par un groupe de travail soutenu par une équipe de tuteurs spécialisés : des enseignants et des intervenants chimistes, historiens de l’art et archéologues ainsi que des professionnels de l’audiovisuel, ingénieurs multimédias et graphistes. Les étudiants, répartis en équipes mixtes, ont donc l’occasion de rencontrer différents interlocuteurs, de travailler tout au long du semestre à la conception et à la réalisation de vidéos pédagogiques autour de thèmes variés élaborés en fonction des intérêts de chacun et ainsi de travailler ensemble à la construction de l’interdisciplinarité.


Un objectif : initier à la recherche interdisciplinaire

L’objectif de ce séminaire est de développer, par le biais de l’initiation à l’étude scientifique interdisciplinaire, les capacités d’analyse et de synthèse des étudiants, ainsi que leurs capacités d’autonomie et de gestion du travail en groupe. La présentation des collaborations existantes entre différents partenaires (laboratoires, institutions) permet aux étudiants d’acquérir la maîtrise des techniques actuelles de caractérisation et d’analyse des matériaux du patrimoine.

Les étudiants apprennent à collaborer avec des intervenants et des partenaires issus d’horizons différents. Ils expérimentent ainsi différentes méthodes de travail, acquièrent les clés de compréhension des recherches actuelles en archéométrie, en archéologie et en histoire de l’art, et constatent les apports concrets de la coopération et des débats entre les disciplines tout en en découvrant également les difficultés. Les retours positifs des étudiants depuis la création du séminaire témoignent d’une expérience exigeante mais enrichissante sur le plan des connaissances acquises ainsi que sur celui des rapports humains. Le recours à de nombreuses spécialités permet aux étudiants d’enrichir et de mettre en perspective leurs recherches personnelles en leur permettant notamment d’affiner les corpus de données, leurs hypothèses et leurs interprétations. Ce séminaire permet à chacun de participer à une expérience de recherche et, pourquoi pas, d’initier de futures collaborations.


Les réalisations

            Vidéos

Chaque année, les étudiants d’IMAP réalisent des vidéos pédagogiques sur le thème des matériaux du patrimoine. Ces vidéos témoignent de la complémentarité des groupes de travail constitués et du caractère fructueux des collaborations mises en place.

Regardez les vidéos

           Sorties pédagogiques

Visite du site d’Arcy-sur-Cure

Une visite du site de la grotte d’Arcy-sur-Cure est organisée pour les étudiants inscrits au séminaire. Cette sortie permet d’approcher les problématiques interdisciplinaires sur le terrain (choix des matériaux, problématiques liées à la restauration et à la conservation des peintures, formation géologique de la grotte), de nouer les relations avec les autres étudiants et de former les groupes de travail.

Site internet de la grotte : https://www.grottes-arcy.net/fr/la-grande-grotte


Présentation des intervenants

Responsables :

Mme Maguy Jaber, Professeure à Sorbonne Université, LAMS, CNRS UMR 8220
Mme Elsa Desplanques, ATER et doctorante à Sorbonne Université

Intervenants :

M. Philippe Walter, Directeur de recherche au LAMS, Sorbonne Université, CNRS UMR 8220
Mme Laurence de Viguerie, LAMS, CNRS UMR 8220
M. Ludovic Bellot-Gurlet, Professeur à Sorbonne Université, Laboratoire MONARIS, CNRS UMR 8233
Mme Clarisse Chavanne, Doctorante à Sorbonne Université
M. Philippe Martinez, LAMS, CNRS UMR 8220
M. David Touboul, ICSN, CNRS
M. Alain Dandrau, Maître de conférences à Sorbonne Université
M. François Cuynet, Maître de conférences à Sorbonne Université, CeRAP
Mme Morgane Calligaro, Doctorante au MNHN
M. Renaud de Spens, Doctorant à Sorbonne Université, UMR Orient et Méditerranée


Ce projet a obtenu le soutien financier de Sorbonne Université, dans le cadre de l’appel à projet FormInnov@SorbonneU en 2017 et celui d’ OPUS depuis 2018.