AAP 2017-2018 – Retour sur le projet COLAM

Détail coiffe de plumes du moyen Xingu @B. Thiérion

Le projet COLAM, Collections des Autres et Mémoires de rencontres : objets, plantes et histoires d’Amazonie, a conduit en 2018 des rencontres collaboratives entre professionnels, scientifiques et experts de cultures amérindiennes au cœur de plusieurs collections ethnographiques en France.

Composé d’une quinzaine de participants, chercheurs, experts, étudiants, représentants de communautés amérindiennes et d’institutions muséales de France et du Brésil, le groupe COLAM a étudié durant deux semaines des objets et graines préalablement choisis au sein des collections du musée du Quai Branly-Jacques Chirac et du Museum d’Histoire Naturelle de Toulouse.

Le projet COLAM croise trois grandes lignes de réflexion autour des collections patrimoniales : le renouvellement des études sur les collections (associer des connaissances multiples), l’intégration de nouveaux acteurs dans les études menées sur les objets (impliquer les experts des communautés culturelles liées aux collections) et les impacts des législations internationales sur le patrimoine (prendre en compte impératifs environnementaux et culturels).

L’objectif premier était d’enrichir les connaissances sur des objets ethnographiques et de les faire connaître aux communautés, grâce à l’expertise de quatre amérindiens venus des régions du Xingu et du Rio Negro. Mais le projet a aussi permis, à travers les échanges avec les professionnels et le grand public, de dialoguer autour de différentes visions de l’histoire et des histoires qu’évoquent ces objets.

Ainsi pour les amérindiens, l’exposition des collections ethnographiques dans certains musées donne une mise en scène qui renvoie à un passé révolu, alors que beaucoup d’objets sont encore utilisés de nos jours. Leur conception de ces objets patrimoniaux est plus proche de celle d’un écomusée, comme celui de Cuzals (Lot) qu’ils ont visités durant leur séjour. Dans cet écomusée les collections sont contextualisées et mises en relations avec les activités humaines d’hier et d’aujourd’hui. Les scènes paysagères et les plantes, les formes et les matériaux des objets donnent à voir un temps qui passe et où le présent a toute sa place.

Initialement construit autour de rencontres et études dans les collections, COLAM a abouti en cours de projet à une réflexion collective dépassant le cadre de la documentation et a permis ainsi d’aborder la question de la conservation et des restitutions avec les différents acteurs : professionnels des musées et communautés d’origine des collections concernées.

Les collaborations et le réseau créé par le projet COLAM devraient se poursuivre dans un deuxième volet, en 2019, au Brésil cette fois-ci.

 

Liste des participants au projet COLAM :

– Pascale de Robert, UMR 208 Patrimoines Locaux Environnement et Globalisation, Institut de Recherche pour le Développement, France
– Fabienne de Pierrebourg, Musée du Quai Branly – Jacques Chirac, Paris, France
– Kokoti Kayapó, Association AFP et Santé Indigène, Sao Felix do Xingu, Brésil
– Lucia van Velthem, Museu Paraense Emilio Goeldi, Belém do Para, Brésil
– Laure Emperaire, UMR 208 Patrimoines Locaux Environnement et Globalisation, Institut de Recherche pour le Développement, France
– André Fernando Baniwa, Instituto Socioambiental, Sao Gabriel da Cachoeira, Brésil
– Carlos Alberto Teixeira Nery, Association des Communautés Indigènes du Moyen Rio Negro ACIMRN, Santa Izabel do Rio Negro, Brésil
– Renato Athias, Centre d’Études et de Recherche sur l’Ethnicité (NEPE), Université du Pernambuco, Recife, Brésil
– Bepunu Kayapo, Association Floresta Protegida AFP, Moikarakô TIK Brésil
– Anouk Delaitre, étudiante M2 MNHN – Muséum national d’Histoire naturelle, Paris, France
– Brigitte Thierion, CREPAL Centre de recherches sur les pays lusophones, Université Sorbonne Nouvelle, Paris3, France
– Eligia Souto, CREPAL Centre de recherches sur les pays lusophones, Université Sorbonne Nouvelle, Paris3, France
– Alban Bensa, IRIS Institut Interdisciplinaire sur les Enjeux Sociaux, EHESS Paris, France
– Sylviane Bonvin Pochstein, Muséum d’Histoire Naturelle de Toulouse, France

Autres collaborateurs :
– Alba Lucy Figueroa, anthropologue EHESS Paris
– Landry Masia, étudiant M1, MNHN Paris
– Juliette Pinon, étudiante M1, MNHN Paris
– Carlos Eduardo Chaves, étudiant université de Campinas, Brésil
– Martine Bergues, ethnologue, chargée de collections à l’Ecomusée de Cuzals
– Olivier de Robert, conteur, Caloli
– Rosileide G. Costa, documentaliste, Museu Paraense Emilio Goeldi
– Margot Zinck, étudiante M2, MNHN Paris

 

Détail coiffe de plumes du moyen Xingu @B. Thiérion
Kri-ô, une presse à manioc - @P. de Robert
Séance de travail dans la réserve du Muséum de Toulouse @B. Thiérion
Visite à la graineterie - @B. Thiérion